Grâce à ce lexique, abordez la manutention sereinement en en comprenant les principaux termes.

[expand title=”A – Accumulation – Armoire électrique”]

Accumulation

L’accumulation est souvent nécessaire dans les industries ou les entrepôts logistiques pour l’alimentation d’une machine ou d’un poste afin d’assurer la saturation de celui-ci lors de ses cycles de fonctionnement :

Il existe 3 catégories d’accumulation :

  1. L’accumulation gravitaire
  2. L’accumulation à faible pression avec contact entre les colis
  3. L’accumulation sans contact (pas à pas)
  1. L’accumulation gravitaire consiste à utiliser un convoyeur à rouleaux libres ou convoyeur à galets pour accumuler des colis en inclinant légèrement l’équipement. Cette accumulation très simple et très peu coûteuse nécessite néanmoins certaines précautions sur la dispersion de dimensions et de poids des colis ainsi accumulés (voir gravitaire).
  2. La première solution est très économique mais nécessite quelques précautions : Le contact entre colis doit être franc (face contre face et non arrête contre arrête). La faible pression exercée par le convoyeur à accumulation de type ACCUROLLER, TCH ou TCC friction oblige à bien guider les colis. Les convoyeurs pour accumulation à faible pression sont la plupart du temps des convoyeurs à rouleaux. MATREX propose également des solutions d’accumulation sur convoyeur à bande modulaire incluant des galets d’accumulation.
  3. L’accumulation sans contact se fait par installation d’une série de convoyeur équipés chacun d’une cellule de présence et communicant automatiquement avec les convoyeurs en amont et en aval. Il est par conséquent plus cher mais offre une très grande flexibilité d’utilisation en fonction des différentes tailles des colis. Les convoyeurs pour accumulation en pas à pas peuvent être soit à rouleaux soit à bande selon le type de charge à transporter.

Armoire électrique ou armoire de commande

L’armoire électrique ou Armoire de commande est nécessaire pour la gestion d’un circuit de manutention. Ainsi pour la gestion électrique et sécurité de plus d’un équipement, il est nécessaire d’implanter une armoire de commande dans laquelle seront installés les composants de protection des moteurs, les disjoncteurs, les variateurs de vitesse, l’automate et tous les autres composants pour la gestion du circuit.

ATEX (Atmosphères Explosives)

La réglementation ATEX permet de définir les risques d’explosion en différente zone et classe.
MATREX propose des convoyeurs motorisés et libres et transporteurs à bande répondant à certaines classes de risque.
Les convoyeurs ATEX MATREX ont tous fait l’objet d’un dépôt de dossier technique à l’INERIS.
Toute demande de devis doit être accompagnée du code ATEX comme l’exemple ci-dessous :

EXEMPLE ETIQUETTE ATEX

  • Zone 0 : atmosphère explosive (mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard) est présente en permanence, ou très fréquemment.
  • Zone 1 : atmosphère explosive (mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard) est présente occasionnellement en fonctionnement normal.
  • Zone 2 : atmosphère explosive (mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard) n’est pas présente en fonctionnement normal ou elle n’est que de courte durée.
  • Zone 20 : atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles, présente dans l’air en permanence, ou très fréquemment.
  • Zone 21 : atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles, présente dans l’air occasionnellement en fonctionnement normal.
  • Zone 22 : atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles, non présente en fonctionnement normal, ou seulement de courte durée.
[/expand] [expand title=”B – Bande Transporteuse – Bande Modulaire – Billes – B.A.U. – Bord de contenance – Brushless – Butée”]

B

Bande Transporteuse

La bande transporteuse est généralement en élastomère (PVC ou PU) équipant un convoyeur à bande selon le besoin du client. Son épaisseur varie de 1.5m à plus de 10mm.
La bande peut être agrippante (pour l’ascension de charge) ou glissante pour l’introduction de charge transversalement au défilement.
Elle peut être équipée de tasseaux (bande à tasseaux) (languette de différentes hauteurs soudées sur le dessus de la bande) pour empêcher les mouvements des charges et/ou à jonc pour permettre un meilleur guidage en cas de gros efforts transversaux exercés sur la bande. (Bande à Jonc)
MATREX se fournit exclusivement chez des fabricants de bande de renommée mondiale afin d’assurer la qualité de ses équipements.
MATREX revend des bandes transporteuses à ses clients afin d’assurer le service après-vente de ses équipements. MATREX ne vend pas de bande à auge pour le transport de vrac.
La bande peut être livrée en VSF (Vulcanisée Sans Fin) selon la longueur exacte du convoyeur sur lequel elle doit être montée. Elle peut également être livrée avec une agrafe pour un remplacement simplifié sur site.
MATREX peut réaliser des interventions sur site pour substituer une bande.

Bande Modulaire

La bande Modulaire est un assemblage de mailles plastiques ou métalliques qui permet le transport de colis dans des conditions très variées selon le besoin du client.
Elle peut être simple, à mailles ouvertes, à mailles plates, pouvant prendre des courbes selon des rayons et largeur à définir, à galet pour accumulation (voir accumulation)
MATREX dispose d’une large gamme de convoyeurs à bande modulaire (TBMO) selon les besoins de chaque client.

Billes (Table à Billes ou Plateau à billes)

La table à billes ou plateau à billes est un équipement e manutention libre qui permet des changements d’orientation des colis par les opérateurs avec un minimum d’effort.
Le plateau s’intègre facilement dans une table à rouleaux (TR) ou une table à galets (TG) à un un point d’intersection du circuit.
Il est important de veiller à ce que la charge manipulée soit à fond plat et rigide permettant sa sustentation par des billes.
L’utilisation de plateau martyr permet de s’affranchir de cette contrainte dans les cas les plus critiques.

Bouton d’Arrêt d’Urgence (B.A.U.)

Le B.A.U. ou Bouton d’arrêt d’urgence est un organe essentiel d’un circuit de manutention. Il doit être soigneusement étudié et réparti le long du circuit pour permettre à toute personne de pouvoir l’actionner s’il est témoin ou victime d’un accident sur le matériel.

Le B.A.U. doit alors déclencher au niveau central dans l’armoire l’arrêt de TOUS les moteurs et alimentation d’énergie (pneumatique et hydraulique), les mouvements doivent alors être immobilisé quel que soit leur état.

Une étude électrique est nécessaire pour bien définir tous les cas de figure qui peuvent se présenter afin d’assurer la sécurité des utilisateurs.

Bord de Contenance

Le bord de contenance est une languette de PVC qui est adhérisée ou soudée sur les 2 côtés d’une bande d’un convoyeur à bande afin de permettre aux produits de petites tailles ou au vrac de ne pas s’échapper par les côtés de la bande au cours de son convoyage.

Brushless ou moteur brushless

Le moteur BRUSHLESS est un moteur à courant continu, n’utilisant pas de balaie en charbons pour la distribution du courant sur le rotor (traduction BRUSHLESS). Il a la particularité de pouvoir développer un couple constant sur une grande plage de vitesse là où le moteur asynchrone verra son couple diminuer en dehors de sa plage de conception.

Butée

La butée est un accessoire très fréquent dans la manutention.
Elle permet d’arrêter un flux ou éviter que le produit n’avance dans une direction non souhaitée.
Elles sont en général utilisées et installées sur les convoyeurs à rouleaux.
La butée se décline en plusieurs catégories :

  1. Les butées fixes
  2. Les butées mobiles
    1. Les butées escamotables
    2. Les butées manuelles
    3. Les butées pilotées

Elles sont développées selon un certain nombre de standard mais sont systématiquement adaptées à chaque utilisation.
Les butées fixes sont constituées le plus souvent d’une tôle ou d’un rouleau surélevé et positionnées en bout d’un convoyeur à rouleaux libres ou galets.
On les différencie des autres accessoires par leur fonction d’arrêt.[/expand] [expand title=”C – Carrousel – Certificat CE – Certificat d’incorporation – Charge admissible – Chute – Coffret de commande – Convoyeur à bande –
Convoyeur à bande modulaire – Convoyeur à galets – Charge à transporter – Convoyeur extensible “]

Carrousel

Le carrousel est un type d’équipement constitué d’une partie mobile appelée tablier formés d’écailles et d’une chaîne de traction (invisible car positionnée sous les écailles) et d’une partie fixe , le châssis. Il est propulsé par un groupe d’entrainement.
Il existe des carrousels à propulsion par friction (existence d’une dorsale sous les écailles), par engrènement de type caterpilar (chaîne engrenant) ou par moteur linéaire (propulsion par effet magnétique).
Très utilisé dans les aéroports pour la livraison ou le tri manuel ou automatique des bagages, ce type d’équipement très robuste est également utilisé sur les circuits de tri dans les centres postaux ou les plateformes logistiques de préparation de commande.
MATREX conçoit et fabrique pour le monde entier et depuis plus de 25 ans des carrousels à bagages.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Certificat CE

Le certificat CE permet au constructeur de l’équipement ou l’intégrateur d’un circuit de certifier à l’utilisateur que son matériel est conforme à la directive machine 2006/42 CE et que son installation électrique le cas échéant répond à la directive 2006/95 CE.
Le certificat CE est obligatoire et nécessite de la part du constructeur de l’équipement autonome ou l’installateur d’un circuit comportant plusieurs équipements qui interagissent, une attention particulière pour confirmer au moment de la mise en route que le matériel répond en tout point aux normes en vigueur en matière de sécurité pour prévenir tout risque d’accident au cours de l’utilisation normale de l’équipement ou du circuit. Un certain nombre de cas d’utilisations défaillantes les plus courantes doit être également prévu dans le développement des sécurités.
La sécurité d’un équipement ou d’un circuit de manutention peut représenter plusieurs dizaines de pourcent du coût total de l’installation.
Le certificat CE n’est pas obligatoire pour les installations ne faisant pas appel à des sources d’énergie (circuit à rouleaux libres et/ou gravitaires)
Toute machine neuve ou circuit de machine, installé en Europe doit obligatoirement avoir son certificat CE avant sa mise en route.
Le marquage CE est une obligation pour les équipements ou circuit de manutention autonome.

Ce marquage doit être apposé sur l’équipement ou sur l’armoire de contrôle du circuit.

Certificat ou Déclaration d’Incorporation

L’équipement qui sera intégré dans un ensemble complet pour former un circuit peut nécessiter selon les cas l’émission d’un certificat ou déclaration d’incorporation par le constructeur à l’attention de l’intégrateur qui l’installera. L’équipement ne nécessite pas alors de porter le marquage CE.

La Déclaration d’intégration doit contenir les informations suivantes :

  • nom et adresse complète professionnelle du fabricant ou son représentant agréé ;
  • nom et adresse de la personne autorisée à compiler la documentation technique pertinente ;
  • description et identification de l’équipement, notamment la dénomination générique, la fonction, le modèle, le type, le numéro de série et le nom commercial ;
  • phrase indiquant les exigences essentielles remplies de la directive et la documentation technique pertinente compilée conformément à la partie B de l’annexe VII;
  • déclaration indiquant que l’équipement ne doit pas être mis en service avant que la machine complète dans laquelle il doit être intégré n’ait été déclarée conforme aux dispositions de cette directive;
  • lieu et date de la déclaration ;
  • identité et signature de la personne habilitée à établir la déclaration

Charge admissible

La charge admissible est un critère très important des calculs et dimensionnement des équipements dans la manutention.
Elle détermine la puissance des moteurs pour convoyer les charges ainsi que les dimensionnements des épaisseurs de métal des structures et des rouleaux, des arbres moteurs qui permettront de fabriquer et installer un équipement ou un circuit robuste.
Ainsi un rouleau peut supporter une charge donnée en fonction de sa longueur et de son diamètre.
De même un châssis de transporteur à bande sera dimensionné pour supporter une charge au mètre linéaire.
En fonction des indications du client sur les caractéristiques de sa charge, le bureau d’étude intégré de MATREX calcule et confirme le bon dimensionnement de chaque élément mécanique et de structure de l’équipement que MATREX réalisera sur mesure.

Charge à transporter

Il est important de caractériser la charge à transporter pour bien définir les possibilités de convoyage qui pourront être associées.

DIMENSIONS ET MASSE

Les dimensions longueur largeur hauteur et la masse de la charge à convoyer sont primordiales à définir au début d’un projet. Aussi, les variations MINI MAXI de chacune des dimensions et de la masse des colis à convoyer sur un même circuit occasionneront également des contraintes à prendre en compte dans la définition des solutions possibles.

ZONE DE CONTACT du COLIS sur le CONVOYEUR

La définition de la matière de l’emballage ou du produit en contact avec le convoyeur et ses caractéristiques mécaniques et de qualité est également importante à poser.
Les solutions standards de manutention sont en général prévues pour des charges rigides et indéformables à fond plat. La déformation d’une charge sous son propre poids doit être définie préalablement par le client pour permettre de le prendre en compte dans la définition des solutions à proposer.
Exemple : le sac de poudre ou un bloc de mousse souple ne pourront pas facilement être convoyés sur une table à rouleaux si ceux-ci viennent épouser la forme des rouleaux.
En cas de grande variété de produits à manutentionner et à des formes ne permettant pas facilement un convoyage sur rouleaux (fond plat) l’utilisation de plateau martyr permettra l’affranchissement de cette contrainte. (Voir PLATEAU MARTYR)

ORIENTATION

L’orientation du colis par rapport au sens de défilement est également importante à définir car elle peut également générer des contraintes.
Ex : il est plus compliqué en manutention de déplacer un carton transversalement à sa plus grande dimension surtout si celle-ci est beaucoup plus grande que les 2 autres (ex : colis étroit et de grande hauteur)
Pour les palettes, la présence de ski de roulage en partie basse est essentielle à la définition du sens de convoyage.

CADENCE ET FLUX

La quantité de colis à convoyer définira aussi le dimensionnement d’une optimisée.

Chute

Il s’agit le plus souvent d’une tôle en inox muni de parois (rives) permettant l’évacuation gravitaire de colis par une forte déclivité.
Une attention particulière doit être apportée à la zone d’arrêt du colis afin d’assurer son intégrité.

Coffret de Commande

Le coffret de commande permet de piloter un équipement de manutention. Dans le cas d’une installation incluant plusieurs équipements qui doivent interagir pour des raisons de sécurité (B.A.U.), il est alors nécessaire d’installer une armoire de commande ou Armoire électrique.
Le coffret peut être couplé à un bouton déporté de Marche/Arrêt et un Bouton d’arrêt d’Urgence ou une cellule de présence.

Convoyeur à Bande ou Transporteur à Bande

Le transporteur à bande ou convoyeur à bande est un équipement de manutention très courant qui permet le transport de colis ou produits directement au contact d’une bande élastomérique souple (voir BANDE) qui est actionnée par l’intermédiaire d’un tambour et d’un moteur. (Voir TAMBOUR ou MOTEUR)

Un convoyeur à bande est constitué :

  • d’un châssis de glissement appelé SOLE DE GLISSEMENT,
  • d’un groupe moteur d’entrainement de la bande
  • d’un tambour ou rouleau de renvoi en entrée de convoyeur
  • d’une série de rouleaux ou galets de retour de bande en partie inférieure
  • d’une bande
  • d’un dispositif de tension de bande

 

Le convoyeur peut être équipé de périphériques tels que :

  • des rives (voir RIVES)
  • des Guides ou guidages (VOIR GUIDE)
  • des doigts de retournement fixes ou pilotés (voir DOIGT de RETOURNEMENT)

La bande peut être équipée :

  • de tasseaux pour les ascensions de produits instables (voir TASSEAUX et voir TRANSPORTEUR A BANDE ELEVATEUR)
  • ou de joncs en face inférieure de la bande pour un parfait maintien de la bande lors de chargements transversaux des produits (voir JONC)

Il existe une gamme très large de transporteur à bande selon les besoins des clients :
MATREX offre une large gamme TB50, TB60, TB90 TB140 TB240 qui permettent le convoyage de colis jusqu’à 80kg par ml et sur des longueurs pouvant dépasser 60 m d’un seul tenant dans certains cas. La contrainte principale d’un convoyeur est le diamètre de son tambour d’entraînement qui doit être positionné en tête du convoyeur (côté évacuation du produit) afin de tirer sur la bande au plus près de la charge. Pour les grandes longueurs de convoyeur et du fait de la nécessité d’avoir une plage de tension importante de la bande (environ 1% de la longueur du convoyeur), le tambour moteur peut être placé en caisson en dessous du châssis.
Les convoyeurs à bande utilisés dans les deux sens de marche nécessitent quelques précautions particulières pour éviter un déséquilibrage de bande amenant à une usure prématurée de la bande sur ces bords et une augmentation de la puissance requise par l’équipement au niveau de son moteur.

Transporteur à bande en auge pour le Vrac :
Le transport de produits en vrac ou pulvérulent (poudre) nécessite également quelques précautions afin d’éviter l’éparpillement de ces produits ou matière dans les zones mécaniques du convoyeur à bande ou entre la bande et la sole de glissement.
MATREX ne fabrique pas de convoyeur pour les produits en vrac et poudre tels que le sable, le sucre ou le ciment. Les convoyeurs à bande en auge sont réalisés par des spécialistes de ce domaine d’activité.

Convoyeur à Bande Modulaire ou Tapis à mailles plastiques ou Convoyeur à chaîne plastique

Le convoyeur à bande modulaire, chaîne modulaire ou chaîne plastique est utilisé dans des cas très spécifiques.
Plus coûteux que les transporteurs à bande classiques, il permet de convoyer de produits dans des conditions très particulières.
La bande modulaire, est constitué d’une série de maillon qui s’enchaînent les uns aux autres et forment un revêtement continu d’où l’appellation convoyeur à chaîne plastique.
La transmission de puissance ne se fait pas par friction comme dans le cas d’un convoyeur à bande mais par des pignons engrenant dans la partie inférieure de la bande modulaire.
La bande modulaire peut être de différents modèles permettant de juxtaposer dans le même convoyeur des sections rectilignes et des sections courbes ainsi que des sections ascendantes ou descendantes.

Différents calculs viennent restreindre la géométrie possible et la puissance électrique engagée doit également être prise en compte.
Enfin des bandes modulaires très spéciales permettent de réaliser des opérations de centrage, taquage, ou retournement de colis.
MATREX dispose d’une connaissance et d’une gamme étendue d’équipements et de solutions de manutention avec des bandes modulaires permettant de répondre à la plupart des besoins exprimés et courants.

Convoyeur à Galets ou Table à galets (TG90)

Le convoyeur à galets permet le transport de charge assez légère et de faibles dimensions. Il est le plus souvent étudié pour permettre le chevauchement en quinconce des galets afin de réduire l’entraxe à 33mm minimum.

La très faible inertie des galets permet de l’utiliser en gravitaire également pour des très faibles charges (quelques dizaines de grammes)

Il est très souvent utilisé dans les courbes des circuits libres car il permet de de faire pivoter le colis avec un minimum de friction du fait des vitesses différentielles qui se développent sur chacun des galets de la courbe.

Convoyeur extensible, Transporteur extensible

Le convoyeur extensible permet de déplacer soit à plat soit de manière gravitaire des colis à fond plat (carton, caisse plastique, …). Nous l’appelons également TRANSACCORDEON.

Nous proposons 2 gammes de convoyeurs extensibles à Galets (TEG) et à Rouleaux (TER) :

  • Une série renforcée à galets ou à rouleaux pour des charges allant jusqu’à 80 kg/ml
  • Une série allégée à galets ou à rouleaux pour des charges allant jusqu’à 30kg/ml

Les longueurs de ces convoyeurs peuvent aller de 3 à 8m selon la pente souhaitée. Les convoyeurs peuvent être éclissés entre eux selon le besoin sans limitation de longueur.
Ce convoyeur extensible est constitué de bielettes latérales qui s’ouvrent selon la longueur souhaitée, comme des ciseaux. Chaque pied supporte un tronçon de 1m à 1.5m déplié selon les modèles. Il peut, du fait des jeux fonctionnels, prendre des courbes lors de son déploiement.
En ouverture maximum, l’entre Axe est de 160mm ce qui permet de convoyer des colis de 500mm de long. Pour des colis plus petit, une limitation de l’ouverture peut être adapatée.
La pente pour réaliser une accumulation gravitaire en bout de transporteur extensible à rouleaux ou transporteur Extensible à galet dépend du type de charge et des poids spécifique.
Cette pente peut varier entre 1 et 4%.
Le TEG nécessite une moindre de pente que le TER à colis identique mais il portera légèrement moins de charge.[/expand] [expand title=”D – Dépileur de Palettes – Doigt de Retournement – Drive Unit”]

D

Dépileur de Palettes

Le dépileur de palettes est très utilisé dans les circuits automatiques de palettisation.
Il gère en général un seul format de palette mais un dispositif spécifique permet de l’utiliser en multi-format selon le besoin. Il permet de gérer des piles de 15 à 18 palettes d’un même format à la fois. Son cycle de dépilage est d’environ 10 secondes.

Une version de plein pieds permet de l’utiliser avec un simple transpalette au sol en version empileur et/ou dépileur selon une simple sélection au pupitre.
Notre empileur dépileur est certifié CE afin de garantir la sécurité en toute circonstance des utilisateurs.

Il existe en version pneumatique ou entièrement électrique.

Doigt de retournement

Le doigt de retournement permet de faire pivoter un colis de 90° sur un convoyeur à bande ou à rouleaux.
Il peut être associé à d’autres options.
Le retournement de colis peut être obtenu d’autres manières selon la nécessité.

Drive Unit

Traduction en Anglais de Variateur de vitesse ou variateur de fréquence pour moteur électrique.
[/expand] [expand title=”E – Echarpe à Bande – Eclissage / Eclisse – Effort de roulage –  Elevateur vertical – Elévation – Empileur de palettes – Entre Axe -Entre fer – Environnement de Travail – Ergonomie du Poste”]

E

Echarpe à bande

L’écharpe à bande est un équipement utilisé pour le tri de colis au même titre que les pousseurs à tiroir ou à bras oscillant. Sa particularité est de venir dévier le colis avec une certaine douceur car le bras qui vient dévier le flux du convoyeur principal est équipé d’un convoyeur à bande à axe vertical.
Un deuxième moteur vient articuler le bras sur lequel est installé le convoyeur à bande pour le mettre en position en travers du flux.
L’angle de déviation est en général compris entre 30 et 45° et la vitesse du convoyeur installé sur le bras est alors calculée pour correspondre à la vitesse de défilement du convoyeur principal afin de réduire au maximum les mouvements relatifs entre le colis à dévier la bande de l’écharpe.
Le mouvement de mise en place du bras n’est pas systématiquement utilisé pour démarrer la déviation du colis. Il faut alors prévoir un espacement suffisant entre les colis pour permettre ce mouvement d’entrée puis de retrait du bras.
Ce système permet de dévier des colis un à un à des cadences de l’ordre de 10 secondes par colis (le pousseur à bras oscillant permet 1 seconde de cycle).
La plupart du temps, l’écharpe est utilisée pour dévier des séries de colis les uns à la suite des autres pour passer sur une deuxième ligne de convoyage en cas de saturation de la première par exemple.

Eclissage / Eclisse

L’éclisse est un dispositif qui permet de joindre deux éléments de structure d’un convoyeur bout à bout. Il doit être rigide et de dimension suffisante pour assurer la rigidité de l’ensemble ainsi monté.
Un système d’éclissage est constitué d’au moins une paire d’éclisses pour consolider chacun des côtés du convoyeur.
L’éclissage permet de réaliser des équipements de grande longueur à partir de longeron de 2 à 3 mètres de longueur chacun. Au-delà de 4 mètres, les convoyeurs sont en général démontés après test dans nos ateliers pour être transporter. Il faut alors réaliser un montage sur site avec réglage des convoyeurs.

Effort de Roulage

L’effort de roulage caractérise la force à appliquer horizontalement à une charge pour quelle se déplace sur des rouleaux.
Pour cela, deux principaux critères rentrent en compte dans les calculs :
– La masse à déplacer
– Les caractéristiques mécaniques de la surface en contact avec les rouleaux (tendre et déformable ou rigide)
La déformation de la charge au point de contact avec le rouleau sous l’effet de sa propre charge générera une très légère pente à vaincre à la poussée et une énergie à dépenser pour créer cette déformation au fur et à mesure du déplacement.
Ainsi l’effort de roulage d’un profil d’acier sur une table à rouleaux en acier ne sera que d’environ 1% à 3% de la charge, principalement dû au fait des frottements intrinsèques aux rouleaux alors que l’effort de roulage pour du bois sera plus proche des 5% de la masse.

Effort humain de poussée horizontale

L’être humain peut exercer un effort horizontalement sur une charge pour la manutentionner.

Cet effort est limité dans le temps et dépend de son intensité.

Ainsi l’effort d’accélération devra être limité à 3 à 5 secondes maximum et le maintien de l’effort pour vaincre les contraintes de friction et frottement devront être de l’ordre du 1/3 de l’effort d’accélération.

FORCE

ZONES

 

Dans le cadre d’un roulage d’une charge avec contact roues acier sur rails acier, l’effort est inférieur 3% de la masse en mouvement.

L’utilisation de roues revêtues avec un élastomère même de grande dureté (90 à 95 Shore A) sur rails acier augmente considérablement l’effort de poussée (5 à 10%).

Le roulage acier sur acier est donc un moyen extrêmement efficace de manutentionner des charges lourdes.

 

 

Elévateur Vertical

L’élévateur vertical en va et vient (mouvement alternatif) est constitué d’un plateau sur lequel est positionné un convoyeur (transporteur à bande ou à rouleaux) qui va permettre l’introduction de la charge ou son évacuation de l’élévateur.
Ce plateau peut alors être actionné par :
un groupe hydraulique : on parle alors de Table élévatrice (voir TABLE ELEVATRICE)
– un dispositif de chaîne par enroulement et guidage. Ce second système permet d’élever des charges jusqu’à 150kg sur des hauteurs de plus de 10 mètres.
Pour des charges supérieures, l’intégration d’un monte-charge sera alors nécessaire.
Sa principale limitation est la cadence plutôt faible dépendant de la hauteur qu’il peut dégager (10 à 250 cycles par heure. Ainsi pour des cadences plus élevées, un système à élévation continue peut augmenter sensiblement les flux (de 100 à 1000 colis par heures).
Les élévateurs verticaux continus consistent en une noria équipée de convoyeur qui va venir prendre à la volée le colis en un point pour le déposer à un autre niveau.

Elévation 

L’élévation ou le changement de niveau est une problématique régulière dans la manutention.
La charge doit pouvoir être élevée pour passer des obstacles ou pour s’adapter à la géométrie des locaux industriels du client.
L’élévation peut être :
progressive sur un plan incliné au moyen d’un transporteur à bande élévateur TBE (voir TRANSPORTEUR A BANDE ELEVATEUR)
verticale au moyen d’un élévateur vertical (voir ELEVATEUR VERTICAL).
Elévation inclinée :
L’élévation progressive trouve sa limitation dans les dimensions du colis et dans l’adhérence du colis sur la bande.
– L’inclinaison d’élévation ne doit pas dépasser l’angle qui fera basculer le colis même au moment des phases de démarrage ou arrêt. On prend alors comme règle le tiers du cône de sustentation du colis. (Voir schéma) La force de gravité ne doit pas sortir de ce tiers central de base du colis (zone en contact avec le convoyeur)
– L’adhérence du colis sur la bande limite le plus souvent la progression à des angles de 25° maximum (carton sur bande agrippante)
Pour les palettes sur rouleaux, une élévation est également possible mais elle doit être encore plus réduite car le basculement en haut de la plage d’élévation pour revenir à l’horizontal pourrait désagréger l’empilement de colis sur la palette. Un angle de 1 à 2% est alors bien suffisant. Des tests sont alors nécessaire en fonction du type de finition de la palette (film, imbrication des niveaux).
Elévation verticale :
L’élévation verticale peut être continue ou en va et vient.
L’élévation continue est constituée d’une noria embarquant à la volée le colis présent en station basse pour l’amener en station haute. Ce type de fonctionnement peut être facilement inversé pour descendre les colis. Ce type d’équipement permet d’atteindre des cadences de plusieurs centaines de colis par heure. Il est régulièrement intégré par MATREX dans ses installations.
Il existe également ce type de fonction pour des palettes mais le dispositif ne peut alors plus fonctionner dans les deux sens aisément.
Pour l’élévation en va et vient, il existe des équipements de type -tables élévatrice- pour élever verticalement sur quelques dizaines de centimètre des charges assez lourdes en quelques secondes. L’hydraulique permet de contrôler la vitesse pour des charges très importantes mais le débit est alors un peu faible.

MATREX intègre très régulièrement des tables élévatrices dans les circuits qu’elle réalise.
MATREX réalise en interne des élévateurs va et vient pour colis (150kg maxi) qui permet d’embarquer sur la chaise d’élévation un convoyeur à bande ou à rouleaux. La hauteur est alors limitée à 12 mètres.
MATREX ne réalise aucune installation pour le transport et l’élévation des personnes du fait des normes spécifiques associées.

Empileur de palettes

L’empileur de palette développé par MATREX est très simple et particulièrement robuste.
Il sert le plus souvent dans les circuits automatiques de manutention pour ré-empiler les palettes après leur déchargement sans avoir à les faire soulever par un opérateur.
Le poids d’une palette retournable est le plus souvent de 25 kg (800 x 1200) à 35 kg (1200 x 1200) et limite très rapidement sa manutention à la force humaine.
Nos empileurs sont le plus souvent mono format mais des dispositifs multi-formats permettent de passer d’un format de palette à un autre en quelques secondes.
Il peut ainsi stocker jusqu’à 15 à 18 palettes d’un même format et l’évacuer vers une zone de reprise par un chariot élévateur, gerbeur ou transpalette. Son cycle peut aller jusqu’à 300 palettes par heure.
Il existe en version pneumatique ou entièrement électrique.

Entre Axe

L’entre-axe est la distance qui sépare deux axes d’un convoyeur à rouleaux. C’est une dimension très importante car elle permet de définir la longueur minimum du colis que le convoyeur pourra transporter. En effet, pour être stable un colis doit être supporté en permanence par trois rouleaux. Ainsi un colis de 600mm de long pourra être transporté sur une table à rouleaux avec un entre axe de 200mm. (la répartition de charge par rouleau devra être vérifiée afin d’assurer la résistance de l’ensemble dans le temps (voir charge admissible par rouleaux)

Entre Fer

L’entre fer définit la cote entre les deux flancs latéraux d’un convoyeur à rouleaux ou d’une table à rouleaux qui permet d’assurer le bon montage et le fonctionnement d’un rouleau. Cette cote est souvent demandée quand le client demande la substitution de rouleaux sur un matériel ancien.

Environnement de travail

L’environnement de travail est important à définir par le client car l’utilisation de certains équipements nécessite des conceptions particulières pour répondre aux normes ou aux contraintes de l’environnement.
L’Installation d’équipement à l’extérieur doit toujours se faire sous abris afin d’éviter les projections de pluie, ou de congère et de gel sur le matériel.
Les environnements chimiques agressifs peuvent nécessiter l’utilisation d’Inox pour la réalisation des structures et rouleaux des convoyeurs.
L’industrie Agroalimentaire requiert régulièrement des équipements lavables complètement dans les zones dans lesquelles se situent les aliments non encore emballés.
Les environnements explosifs pour la manutention de fûts de solvant ou explosifs nécessitent le plus souvent la définition de classe ATEX (voir ATEX)
L’utilisation de convoyeur dans les surgélateurs ou congélateurs nécessite l’emploi de lubrifiant spécifique pour les organes mécaniques des convoyeurs. Mais leur position à proximité d’ouverture de parois peut générer des ponts thermiques propices à la formation de bloc de gel.
Il en va de même près des fours et autres dispositif chauffant qui pourront amener le convoyeur par rayonnement ou par contact à monter en température.
Enfin, la zone de travail peut être simplement en interférence avec des chariots élévateurs et nécessite alors l’installation de protections chariots spécifiques.
Tous ces critères ne sont pas exhaustifs mais doivent être analysés avec le client au moment de la définition de sa demande pour éviter les mauvaises surprises ultérieures.

Ergonomie du Poste

L’ergonomie du poste consiste à prendre en compte la fatigue de l’opérateur en fonction de la tâche qui lui est confiée.
Ainsi le port de charge, la hauteur de travail, la hauteur de reprise et de dépose, la fréquence du cycle de travail, la charge maximum, le cumul de charge par heure sont autant de paramètres qu’il faut prendre en compte dans l’étude d’un poste de travail afin de proposer des solutions optimisées d’aménagement de poste de travail.
[/expand] [expand title=”F – Fenétrage”]

F

Fenetrage

C’est une notion utilisée dans le tri de colis. Le convoyeur sur lequel sont positionnés les colis est muni d’une roue codeuse afin de suivre de manière précise son avancée. Des fenêtres virtuelles sont créées sur le tablier (bande ou écailles) pour matérialiser des zones dans lesquelles un unique colis peut se situer. La lecture d’un code Barre ou d’une cellule RFID permettra de savoir à quelle porte le colis devra être évacué.
La fenêtre est alors dimensionnée pour pouvoir évacuer le colis sans arrêter le convoyeur principal. Le pousseur ou l’écharpe devront faire leur office et retrait dans le temps de passage de la fenêtre devant la porte d’évacuation.
[/expand] [expand title=”G – Galet – Gigogne – GMR – Gravitaire – Guides/Guidages”]

G

Galet

Le galet est un dispositif de roulage muni d’une double rangée de billes qui est fixé sur un axe.
Sa faible inertie permet l’utiliser dans de nombreux cas de convoyage de charge légère.
Il est très apprécié dans les courbes non motorisées.
MATREX utilise des galets de Ø48mm avec axe de 8mm

Gigogne

Ce terme est utilisé à l’instar des lits et tables gigognes pour désigner un équipement constitué d’une série de table à rouleaux libres ou de Transporteur à bande de longueur identique mais de hauteur décroissante qui se rétractent les unes dans les autres pour ajuster leur longueur totale.
Il est monté sur roulettes pivotantes avec frein afin d’en assurer sa manœuvrabilité et sa position sur un quai ou une plateforme logistique. Il permet en outre de réduire la taille de l’équipement complet lors de son rangement.
Il diffère du convoyeur télescopique par le fait qu’il ne se déploie pas en porte à faux sur une base fixe. Il est aussi plus léger et possède des pieds et roulettes sous la partie la plus basse (avant)
Voir aussi convoyeur télescopique

GMR

L’acronyme GMR est utilisé pour Groupe MotoRéducteur.
C’est le moteur qui délivre le couple à l’équipement de manutention.
La sortie de l’arbre moteur développant une vitesse de 1500 ou 3000tr/min (RPM), il est nécessaire de la réduire par un réducteur qui lui est juxtaposé.
Le couple s’en trouve ainsi augmenté.
Les puissances usuelles des GMR de la manutention industrielle vont de 0.17kW à 1.5kW ou 2kW pour les très gros moteurs d’équipements individuels.
Pour les groupes d’entrainement de Carrousel, cette puissance peut augmenter jusqu’à 11kW .

Gravitaire

Le gravitaire est une solution qui permet de déplacer ou d’accumuler des charges (colis, caisses, palettes, containers, …) par le seul fait de l’attraction terrestre. Ainsi une légère pente sur un convoyeur à rouleaux libres ou à galets permettra de déplacer la charge.
Cette technique apparemment très simple et donc peu coûteuse, souffre par contre de quelques restrictions dans son utilisation :
Rapport de masse :
Ainsi il ne sera pas possible de convoyer des charges de masses très différentes sur une même ligne le rapport de 1 à 3 est en général un maximum à ne pas dépasser. Au-delà, la pente à mettre en place pour convoyer le plus léger générera trop d’accélération pour le plus lourd.
Rapport de dimension :
Les colis étant amenés à se toucher en bout de convoyeur, il est nécessaire que le contact entre colis soit franc (surface plane) et que la largeur du plus petit colis ne soit pas inférieur à 2/3 du colis le plus grand afin d’éviter que le plus grand ne pivote au contact du plus petit.
Ce rapport de 1 à 1.5 en largeur de colis vaut aussi pour la hauteur de colis.
Afin d’assurer un déplacement constant des charges les plus lourdes, la pente doit être suffisante pour vaincre les frottements internes aux rouleaux ou galets et permettre un redémarrage en tout point du circuit. Le circuit nécessite alors fréquemment l’utilisation de rouleaux freineurs pour permettre d’assurer un contrôle des vitesses de descente.
De plus, la qualité de la surface de la charge en contact avec les rouleaux doit être contrôlée car le roulage ne doit pas souffrir d’aléa.

Guides et Guidages

Le guide est monté le long d’un convoyeur généralement des deux côtés. Il évite que la charge transportée sorte de la voie de convoyage. Il est constitué soit d’un profil zingué fixe monté sur des pattes de fixation, soit monté sur des tiges de support réglable à la main.
Il peut être également réglable par symétrie selon un système de renvoi de mouvement de l’autre côté du convoyeur. (Nous contacter pour plus d’information)
Il est parfois nécessaire de guider les colis par le dessus (guide supérieur) pour éviter les basculements.
Quand ils sont intégrés aux châssis des tables à rouleaux, on parle alors de rives. Les rives peuvent être également montées sur des hauteurs de 100 à 400 mm de hauteur au-dessus de la voie de convoyage.
[/expand] [expand title=”L – Largeur de voie”]

L

Largeur de Voie – LR

La Largeur de voie est importante à définir en fonction de la taille des colis à transporter.
Il est conseillé de prendre une largeur de voie légèrement plus grande que le colis à transporter.
Parfois, des colis très larges peuvent être convoyés en les laissant dépasser de chaque côté du convoyeur. Il faut alors veiller à ne pas rentrer en interférence avec des équipements ou des personnes au voisinage.
[/expand] [expand title=”M – Motorvario”]

M

Motorvario

Le motorvario est un moteur équipé d’un variateur en façade qui permet de faire varier directement au droit du moteur la vitesse de rotation de celui-ci.
Il peut être également piloté depuis l’armoire de commande.
[/expand] [expand title=”N – Navette”]

N

Navette

La Navette est aussi appelée transbordeur dans le domaine de la manutention.
Voir TRANSBORDEUR
Elle sert en va et vient sur un rail à approvisionner plusieurs postes et/ou évacuer les produits de ces postes vers une ligne d’évacuation.
[/expand] [expand title=”P Panneau de Sous Face – Plateau Martyr – Portillon – Pousseur”]

P

Panneau de Sous Face

Le panneau de sous face est un dispositif de protection qui doit être installé sous un convoyeur dont la face inférieure est accessible aux personnes. L’accessibilité est définie à ce jour par une hauteur comprise entre 500mm et 2700mm. Il permet de protéger la zone de retour ou de commande d’un équipement.

Plateau Martyr

Le plateau martyr permet de s’affranchir des contraintes de géométrie de surface des charges transportées sur des convoyeurs.
Ainsi un produit aux formes non planes ou dont les dimensions varient beaucoup de l’un à l’autre pourra aisément être convoyé sur un transporteur à bande ou à rouleaux par l’utilisation d’un plateau intermédiaire dit “plateau martyr” de format constant qui répartira la charge et permettra l’accumulation si besoin est.
Le convoyage du retour des plateaux martyr est également étudié et proposé par les ingénieurs de MATREX lors de la conception de circuit utilisant des plateaux martyr.

Portillon

Le Portillon est un équipement constitué d’un convoyeur installé sur axe de rotation vertical ou horizontal qui permet, par un actionnement simple, de libérer une zone de passage pour les piétons ou les chariots élévateurs.
En ouverture verticale, la charge intrinsèque du convoyeur est compensée par des vérins à gaz (compas gaz) afin d’en alléger la manutention par l’utilisateur.
Le convoyeur installé en portillons peut être libre (table à rouleaux ou table à galets) ou motorisé (convoyeur à rouleaux motorisé, transporteur à bande)
L’ouverture standard que permet de libérer un portillon est en général de 750mm. La juxtaposition de 2 portillons permet de libérer un couloir de 1500mm
MATREX a également développé des portillons énergisés pour les couloirs beaucoup plus larges.

Pousseur

Le pousseur permet de trier les colis en fonction de leur destination. Il est installé à un carrefour de divergence de flux pour permettre ce tri.
Il existe plusieurs types de pousseur :
1. Le pousseur à tiroir
2. Le pousseur à bras oscillant

1- Le pousseur à tiroir est actionné le plus souvent par de l’air comprimé ou par une visse sans fin. Il actionne un bras perpendiculaire au flux de déplacement du colis pour le dévier vers une voie d’évacuation.
Ce système de tri permet d’atteindre des cadences de quelques centaines de cycles par heure. Il est souvent nécessaire d’arrêter la charge devant le pousseur pour permettre sa déviation par actionnement du pousseur.
La taille de la pelle de poussée sera dimensionnée en fonction de la taille du colis à dévier.

2- Le pousseur à bras oscillant est utilisé dans le cas de plus forte cadence. La pelle de poussée est alors montée sur un dispositif de bielle et manivelle actionné par un moteur pas à pas. Ce système permet d’atteindre des cadences de près de 3000 u/heures. Le retour de la pelle est très rapide.

Voir aussi VALVE ou ECHARPE

[/expand] [expand title=”R – Rampes à rouleaux – Reprise palette – Rives – Rives à galet – Roue de Détour – Rouleaux – Rouleaux Moteur – Rouleau freineur – Roulement” ]

R

Rampes à Rouleaux Libres

La Rampe à Rouleaux libres (RRL) est un équipement très simple qui permet la dépose (rampes et rouleaux renforcés) au chariot élévateur de palettes tout près du sol pour permettre une manutention manuelle ultérieure.

Reprise Palette

Le dispositif de reprise palette est un équipement spécifique de convoyage que l’on installe en bout de circuit pour permettre la reprise des palettes par un chariot élévateur, gerbeur ou transpalette.
Il est muni pour ce faire de deux ouvertures permettant de reprendre la palette sur le convoyeur.
MATREX a développé une série de transporteurs à rouleaux commandés de très faible hauteur (hauteur 85mm) pour permettre l’utilisation de transpalette ou gerbeur dans les ateliers et éviter ainsi l’utilisation de chariot souvent générateur de risque en matière de sécurité des travailleurs au voisinage.
Voir aussi DEPOSE PALETTE

Rives

Les rives sont des panneaux latéraux assemblés ou intégrés aux structures des convoyeurs afin d’assurer le guidage des colis sur le convoyeur.
Ils sont en général en acier peint mais peuvent être également réalisés en inox brossé selon les besoins.

Rives à Galets

Les rives à galets permettent d’améliorer l’écoulement de certains produits qui frotteraient trop sur des rives ou des guidages fixes.
par exemple, la manutention de pneu exige l’utilisation de ce type de rives pour éviter tout risque de friction et réduire sensiblement les puissances nécessaires à la manutention des pneus.
Les galets sont alors disposés à l’horizontal (axe vertical) sur des supports métalliques.

Roue de détour

La roue de détour est un accessoire qui est installé à la jonction de deux convoyeurs pour permettre aux colis de changer d’orientation par appui sur cette roue sans se bloquer.

Rouleaux

Le rouleau est un organe de manutention constitué d’un tube, de deux roulements et d’un axe.
Sa matière, l’épaisseur, la longueur et le diamètre de son tube ainsi que le diamètre de son axe permettent de définir sa charge admissible.
Il existe plusieurs types des rouleaux :
Les rouleaux libres (roulement de manutention) qui sont utilisés pour des circuits libres ou gravitaires.
Les rouleaux motorisés (pignons, courroie, bande léchante) qui intègrent des roulements de précisions permettant de supporter selon leur dimensionnement des charges permanentes et des utilisations intensives.

Les rouleaux supportent des charges importantes selon leur dimension et peuvent subir des efforts axiaux légers permettant de déplacer un colis transversalement à son flux.
Il existe aussi des rouleaux à friction intégrant un mouvement relatif entre la partie d’entraînement et le tube du rouleau.
MATREX réalise ses propres rouleaux en interne pour la plupart de ses besoins.
Ainsi MATREX offre une gamme de diamètre très étendue :
En acier brute et, acier zingué = Ø20, Ø30, Ø40, Ø48, Ø50, Ø60, Ø70 et Ø89 mm
Pour des épaisseurs de parois allant de 1mm à 6mm
Ces rouleaux sont associés à des axes de Ø6, Ø8 Ø10, Ø20, Ø25, Ø30mm
C’est plus souvent le diamètre de l’axe qui limite le port de charge admissible d’un rouleau.
Pour les rouleaux PVC : Ø20, Ø30, Ø40 et Ø50 pour des épaisseurs allant de 1.5 à 2.8mm associé à des axes de Ø6, Ø8 Ø10 mm
Dans certains cas, les rouleaux sont revêtus d’un manchon élastomère pour éviter le marquage des pièces qu’ils convoient.

Rouleau Moteur ou MOTOROL

Le rouleau moteur est un équipement de type moteur ou le rotor est lié au tube extérieur du rouleau. Le stator est fixé sur l’axe qui doit lui-même être fixé au châssis du convoyeur.
Le rouleau moteur permet de motoriser un tronçon de table à rouleaux en utilisant des bracelets ou courroies pour partir du rouleau moteur vers les rouleaux en amont et en aval.
Ce type de rouleaux moteur est fréquemment utilisé dans nos convoyeurs à rouleaux pas à pas pour les accumulations sans contact.
Ils sont généralement utilisables en 24 et 400V, le 400v tendant à disparaitre.
Il existe des variantes de rouleaux moteurs pour accumulation dont le tube peut être arrêtés à la main sans risque pour l’utilisateur et qui redéveloppent un couple quand ils sont libérés.

Rouleau Freineur

Le rouleau freineur est un rouleau équipé d’un dispositif interne de masselottes qui augmente son inertie proportionnellement à sa vitesse.
Il est installé sur des circuits de convoyage gravitaire (transporteurs à rouleaux) pour permettre de réguler la vitesse des colis les plus lourds.
Il est généralement utilisé sur circuit gravitaire de Palettes (TRPG)

Roulement

On distingue les roulements de manutention qui ne supportent pas les efforts constants et l’utilisation permanente et les roulements de précisions.
Les roulements de précision sont soit d’importation soit de marque (SKF, INA, …)
Les roulements de marque sont beaucoup plus chers mais garantissent une durabilité aux ensembles et sous-ensembles mécanique sollicités.
Les roulements de précisions sont soit :
– ouverts (huilés),
– sous cage de protection métallique (ZZ) graissés à vie
– sous cage de protection avec joint d’étanchéité (2RS) graissés à vie
Les cages de protection génèrent un léger couple freineur sur le roulement.
Ce couple doit être pris en compte sur les chaines de tablier des carrousels qui en comptent rapidement plusieurs centaines en parallèle.

[/expand] [expand title=”S – Sécurité intrinsèque – Sifflet – Système de Manutention” ]

S

Sécurité Intrinsèque

La sécurité intrinsèque d’un équipement représente sa capacité à garantir la sécurité de l’utilisateur selon les directives machines.

Sifflet

Equipement de convoyage libre ou motorisé permettant la jonction avec un autre convoyeur selon un angle non orthogonal (exemple 30°). Ainsi le sifflet permet d’accompagner le colis au plus près du convoyeur aval ou amont selon le cas.
Le convoyeur à sifflet est utilisé dans le circuit de tri ou de fusion de flux pour permettre à des colis de se répartir sur plusieurs lignes ou de se joindre sur une même ligne.

Système de Manutention

Un système de Manutention est un circuit composé de plusieurs équipements de manutention (convoyeurs à bande, transporteur à rouleaux, bichaine ou trichaine, transfert incluant des périphériques de type fardeuleuse, banderoleuse, élévateur, mise à niveau, .. ) géré par un même automate qui lui assure l’ensemble des fonctionnalités recherchées et la sécurité des utilisateurs.

[/expand] [expand title=”T – Table tournante/pivotante – Tambour – Tambour moteur – Transbordeur libre ou motorisé – Transfert”]

T

Table Tournante ou Table Pivotante

La table tournante est un équipement motorisé qui permet de faire subir une rotation de 90° – ou 270° à une charge. Il combine le plus souvent un élément de rotation (couronne à billes) et un convoyeur de type Table à rouleaux commandés TCC, convoyeur à bande TB , transporteur à bichaines ou trichaines.
Certaines solutions permettent de proposer une rotation à 360° ou 720°.
Le terme de Table Pivotante est en général utilisé pour une rotation non motorisée c’est-à-dire pour rotation à la main sur une simple couronne à billes avec un doigt d’indexeur pour la bonne mise en position de la table pour le chargement ou déchargement.
Tous ces système de rotation nécessitent l’installation d’un dispositif de maintien en position de la charge sur le convoyeur pendant sa rotation afin d’éviter tout risque de déplacement et chute de la charge (effet de la force centrifuge).

Tambour

Le tambour est un organe de transporteur à bande qui permet d’actionner la bande par friction en transmission du couple moteur.
Le tambour est un cylindre équipé de deux flasques latérales et d’un arbre sur lequel est accouplé le moteur en direct (moteur à arbre creux) ou par l’intermédiaire d’un dispositif d’entrainement (pignon, poulie, …)
Le tambour est monté sur palier.
Il peut être revêtu ou caoutchouté pour augmenter son adhérence et par conséquent la puissance qu’il va pouvoir transmettre à la bande.

Tambour Moteur

Il existe à l’instar du rouleau moteur, un tambour moteur qui peut être utilisé dans les transporteurs à bande pour motoriser directement la bande sans passer par un moteur extérieur au convoyeur. Ceci permet un gain de place important en tête de convoyeur mais limite sensiblement les puissances développées.

Tapis Roulant

Voir convoyeur à bande

Transbordeur Libre ou Motorisé

Le transbordeur est un chariot ou une navette posé sur rail sur lequel est intégré un équipement de manutention standard (table à rouleaux libres ou commandés ou  convoyeur à bande, transporteur à bande modulaire ou transporteur bi chaine ou tri chaine).

Le transbordeur sert à approvisionner ou récupérer et fusionner les flux le plus souvent de palettes (charges lourdes ou encombrantes) de plusieurs lignes d’approvisionnement vers plusieurs lignes réceptrices ; postes de travail ou lignes d’évacuation.

Le transbordeur est le plus souvent installé sur rail métallique de 10mm d’épaisseur afin d’assurer la fiabilité et durabilité du guidage :

Le Transbordeur libre, est poussé à la main au moyen d’un arceau de part et d’autre de l’équipement. Il est alors équipé d’un doigt indexeur pour le bon positionnement à chaque station. Il est déconseillé de l’utiliser en traction du fait du risque de collision avec l’opérateur au freinage. Il peut également être muni d’un frein dans le cas du transport de  fortes charges afin de faciliter l’arrêt. (voir effort de poussée)

Le transbordeur motorisé ou automoteur est le plus souvent géré par automate. La sécurité des utilisateurs nécessite alors la mise en place d’une zone sécurisée (grillagée) et l’installation de radar de détection d’obstacles (scrutateur). La cadence recherchée déterminera les vitesses de défilement et la catégorie de sécurité à mettre en œuvre (zone grillagée ou non). Son alimentation en énergie se fait alors par guirlande en hauteur ou chaine porte câbles au sol. Il permet, par programmation d’automate, de gérer les saturations et les priorités d’approvisionnement aux postes et s’avère un réel outil de productivité dans les usines. Il libère aussi du risque d’interférence homme machine en éliminant la présence des chariots élévateurs dans ou à proximité des zones de production.

Dans les cas les plus complexes, le transbordeur peut être équipé d’un convoyeur multifonction (transfert ou table tournante).

MATREX réalise également des transbordeurs sur lesquels l’opérateur est embarqué à côté de sa charge à manutentionner.

Transfert

Le transfert est un équipement de manutention qui combine deux mouvements de convoyage imbriqués l’un dans l’autre.
Chacun va être actionné à son tour. En général, l’un des deux mouvements servira à évacuer le colis à la perpendiculaire du flux principal.
Cet organe sera alors en position normale sous la ligne de contact du colis sur le convoyeur principal et viendra alors se soulever au moment du passage du colis pour l’évacuer.
Les transferts combinent souvent un convoyeur à rouleaux motorisés et un convoyeur à chaines ou courroies.
L’actionnement vertical est le plus souvent pneumatique ou électrique.
Les transferts peuvent être conçus pour évacuer à droite et à gauche du flux principal.
[/expand] [expand title=”V – Variateur de vitesse”]

V

Variateur de vitesse

Le Variateurs de vitesse est un équipement électronique installé dans les armoires de commande et qui permet de faire varier la fréquence d’alimentation du moteur.
Le moteur évolue en général sur une fréquence de 50Hz, la plus part des variateurs de vitesse peuvent faire varier cette fréquence de 10 à
[/expand]

Comments are closed.